La danse du tambour

Dans une danse du tambour, la voix et les sons de l’instrument se mêlent et s’harmonisent pour créer une ambiance, raconter une histoire et d’amuser les gens. Les motifs se jouent sur un grand tambour, alliés aux chants ou des chansons narratives. Dans les vieux jours, la plupart des danses de tambour se faisaient à l’intérieur des bâtiments de neige. Certains gros bâtiments ou iglus de danse (qaqqiq) sont construits seulement à ces fins.

La tradition de la danse du tambour s’étend à travers l’Arctique canadien, avec des variations régionales de style de tambour, de chants, des mouvements, et si le joueur chante ou quelqu’un d’autre. Jouer un gros tambour exige la force et la vigueur. Dans l’Arctique de l’est, le joueur tient le tambour dans la main gauche, et le tourne tout en frappant sur le bord en bois aux deux côtés de la poignée avec la baguette. Le tambour résonne pour amplifier le son. Le rythme est établi, et la voix d’accompagnement fournit le contrepoint.

Vidéo d’une partie d’une danse du tambour.
Quicktime : 56K | Haut débit
Windows Media : 56K | Haut débit

Un interview (en anglais) avec Aaron Autut, jeune homme qui a confectionné son propre tambour.
Quicktime : 56K | Haut débit
Windows Media : 56K | haut débit